DélégationTarn Aveyron

Récollection

À Nevers, du 23 au 25 septembre 2011, journées riches en émotion et en convivialité !

Récollection

Émotion, en pénétrant dans cette imposante bâtisse blanche et fleurie où vécut, pendant treize ans, une Bernadette méconnue pour beaucoup d’entre nous. Sœur Martine a su nous guider spirituellement à travers les lieux fréquentés par Bernadette : le jardin avec la Vierge des Eaux, la grande chapelle, l’infirmerie où Bernadette s’est éteinte…

En nous partageant ses écrits, Sœur Martine nous a rendu une Bernadette très proche, de « nature bouillante », vive, pleine d’humour, de bon sens et de simplicité. À Nevers, la voyante de Lourdes s’efface pour devenir religieuse parmi les religieuses : « Est-ce que je ne sais pas que si la Sainte Vierge m’a choisie, c’est parce que j’étais la plus ignorante ? Si elle en avait trouvé une plus ignorante que moi, c’est elle qu’elle aurait choisie. »

Pour éviter de devenir une « bête curieuse » et à cause de sa santé, Bernadette Soubirous doit se résigner à rester dans des lieux où elle devient indispensable comme aide-soignante puis responsable de l’infirmerie avant que la maladie ne la rattrape ; la tuberculose et un cancer des os vont la faire souffrir jusqu’à sa mort. Elle doit se résoudre à ce qu’elle appelle « son emploi de malade ». Sentant ses forces partir, fille et petite-fille de meunier, elle soupire : « je suis moulue comme un grain de blé ». Avant d’expirer le 16 avril 1879, elle murmure : « je n’oublierai personne ».

Convivialité, pendant nos repas, les temps d’échanges, de promenade sous un beau soleil dans les parcs et jardins, en découvrant la vieille ville, la cathédrale. Chacun a pu cheminer à son rythme sur les pas de Bernadette : relecture, recueillement, eucharistie…

Imprimer cette page

Faites un don en ligne