DélégationTarn Aveyron

L’esprit du Secours Catholique

Ensemble, s’interroger et tendre vers…

L'esprit du Secours Catholique

« Pour aider les autres, il faut beaucoup de gentillesse. » Qu’est-ce que la gentillesse ? « La gentillesse est une qualité, une action, une parole aimable, délicate », nous dicte le Larousse. Combien de gentillesse faut-il donner pour être à l’écoute, au service de… ? Combien de gratuité ? On ne compte plus… Sans cela on risque de s’assécher et de tomber en panne !

Oui, la gentillesse est essentielle pour vivre ensemble. Elle facilite les relations quotidiennes à la maison, au travail… Partout, « la gentillesse adoucit les mœurs ». Oui, avoir besoin d’amabilité, de bienveillance, de l’estime des autres… Avoir besoin d’Amour, c’est être Humain [1] ! « L’époque est à la reconnaissance de notre fragilité et de notre capacité à nous autolimiter… dans un esprit de partage »  [2].

Ici, au Secours Catholique, un esprit nous anime…

Notre bâtisseur, Mgr Jean Rodhain, avait un esprit visionnaire et militait « pour préparer la justice sociale de demain… un rôle d’invention, un rôle d’imagination ». Près de soixante-dix ans plus tard, dans une autre vision de société, essayons d’accueillir l’esprit de notre projet :

« S’associer avec les pauvres pour construire une société juste et fraternelle. »

Par quel bout commencer ? Peut-être par soi-même en allant chercher ce qui fait écho avec ce que l’on veut et ce que l’on croit… au bénéfice d’une équipe, en journée d’échanges.

En théorie, l’esprit d’entreprise est le fruit de la mobilisation des acteurs mandatés. Sur le terrain, ils sont messagers de l’esprit du nouveau projet [3]. Ils sont donc les moteurs de l’avancée associative. En équipe, le souffle de l’esprit novateur bouscule, met en mouvement puis reconsolide. Dans la durée, l’esprit d’équipe se ressource, se nourrit, puis s’harmonise en cohérence parce que sa mission d’origine est confirmée ! Autrement dit, avancer en esprit de solidarité permet de transformer toutes les fragilités en forces ! Aussi, parvenir à fédérer nos forces vives en réseau dans un esprit de cohésion. Tels les héritiers de cette culture d’entreprise, aidons-nous les uns les autres, tout en gentillesse éclairée… de l’esprit de territoire d’animation.

En résumé

Promouvoir la place et la parole de ceux qui sont loin de tout, c’est aussi promouvoir le développement personnel et collectif. N’est-ce pas là l’esprit du Secours Catholique ?

Marylène D.
Responsable du service Formation

[1] Humain + Amour = Humour… ou jeux de l’esprit !

[2] Jean-Claude Guillebaud, « La vraie force se trouve au cœur de la fragilité », La Vie, n° 3571, 6 février 2014, page 66.

[3] Passer de « faire pour », à « faire avec », « être avec », « s’associer avec ».

Imprimer cette page

Faites un don en ligne