DélégationTarn Aveyron

Témoignage

Bénévole pour les urgences

Le Secours Catholique intervient en cas de catastrophe naturelle auprès des sinistrés, pour apporter un soutien, une écoute et, si besoin, une aide matérielle. Geneviève a fait partie des bénévoles de la délégation Tarn Aveyron qui répondent aux appels en cas d’urgence.

Bénévole pour les urgences

« J’ai commencé mon bénévolat pour les urgences au moment des inondations à Saint-Affrique. J’ai répondu à un appel de la délégation [1], j’y suis partie sans savoir exactement de quoi il s’agissait, mais ça me parlait de partir, d’aller aider de cette manière-là et j’ai plongé dedans ! Je me suis bien sentie à faire ça, et j’ai été bien accompagnée par les personnes de l’équipe urgences, je ne me suis pas sentie perdue.

Depuis, je suis partie pour Cannes en novembre 2015, après les inondations. J’ai aussi suivi plusieurs modules de formation proposés par le siège national du Secours Catholique.

Concrètement, quand on arrive sur place, on ne fait pas de nettoyage. En binôme, on fait du porte-à-porte sur un secteur qui nous est attribué. On va voir ce que les personnes vivent, ce qu’elles ressentent, on est dans un rôle d’écoute. Au fil de la conversation, on évalue si elles ont besoin d’une aide matérielle, on oriente vers les services compétents si elles ont besoin d’une aide psychologique par exemple.

En ce moment, une équipe urgences est en train de se créer au niveau de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées [2], j’ai participé à la première rencontre, qui a réuni une vingtaine de personnes. L’objectif est d’avoir une équipe régionale de personnes formées et qui se connaissent, qui peut être sollicitée rapidement en cas de catastrophe. C’est en train de prendre forme avec l’appui de l’équipe nationale.

Ce qui me plaît dans ce bénévolat, c’est d’aller à la rencontre des personnes, de les écouter surtout, qu’elles sachent qu’il y a des gens autour d’eux. J’apprécie beaucoup aussi le travail en équipe, en binôme d’abord, puis avec le reste de l’équipe au PC. C’est un travail de lien, avec les services de l’État, les paroisses, comme une toile d’araignée qui se tisse pour rejoindre les personnes sinistrées. »

Geneviève

[1] Du Secours Catholique Tarn Aveyron.

[2] Devenue région Occitanie depuis septembre 2016 à la suite de la réforme territoriale.

Imprimer cette page

Consulter le site national